Maxime-Acte I-Quimper

De GjWiki, Le Wiki sur les Gilets Jaunes

Maxime-Acte I-Quimper

Maxime - Acte I
Département Finistère
Ville Quimper
Date 17 Novembre 2018 (Acte I)
Arme LBD
Blessure Joue explosée
Enquête IGPN non
géolocalisation 47° 59' 39.43" N, 4° 6' 13.85" W
Chargement de la carte...

Résumé

Lors de l'Acte I à Quimper, le 17 Novembre 2018 alors que le défilé s'était déroulé sans heurs au centre ville, la situation s'est tendue vers 15 h 30, aux abords de la Préfecture pour un face à face entre forces de l'ordre et manifestants durant 3 heures dont le bilan est suivant Le Télégraphe de 6 policiers et un manifestant blessés.[1] Selon une vidéo diffusée sur Twitter, , un jeune Gilet Jaune ramasse à terre ce qui semble être un bout de grenade face à des CRS en formation protégeant l'accès à la Préfecture, place boulevard Dupleix. Immédiatement après il reçoit un tir de LBD au visage. Il nécessitera plusieurs points de suture à la joue suivant la photo de sa blessure qui circule sur les réseaux sociaux.

Réponse des autorités

Pour la préfecture, selon Ouest-France du 27 Novembre 2018, il s'agit d'une fausse information et d'une fausse vidéo. Dès lors, Le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, a sollicité le procureur de la République de Quimper, Thierry Lescouarc’h pour diligenter une enquête préliminaire pour « diffusion de fausse nouvelle »[2]. Le procureur a signalé également qu'aucune plainte n'a été déposée par un quelconque manifestant.

Dans la Presse

CheckNews

La cellule d'investigation de CheckNews a mené son enquête plusieurs jours avant la police, le 19 Novembre 2018, et en arrive à la conclusion que les vidéos de l'incident sont authentiques et qu'il y avait bien des tirs de flashballs dans ce lieu à ce moment-là. L'article affirme qu'un journaliste du Télégramme a confirmé l'incident[3]

Le Nouvel Observateur

Si le Nouvel Observateur n'évoque pas les blessures des manifestants lors de son édition du 19 Novembre, dans un article consacré aux violences et racisme dans les manifestations de Gilets Jaunes, il rapporte bien les violences subies par deux policiers qui ont été heurtés volontairement par un véhicule à Quimper ce jour-là et ont été blessés dont un a dû être hospitaliser sans que ne soit préciser la nature et l'étendue de ses blessures.[4]. Dans un article le 21 Novembre, le journal évoque une vidéo mettant en scène des handicapés soi-disant violentés par la police et qui serait selon la Préfecture "un coup montée" (et qui se révélera bien être un "coup monté"), à la fin de l'article l'auteur évoque alors le cas du tir de LBD en plein visage sous l'angle de la Préfecture qui a porté plainte également pour "fausse information", dans la dernière ligne il évoque que CheckNews/Libération a par contre authentifié les images sans plus de commentaires.[5]

Source première